OBJECTIFS GLOBAUX D’APPRENTISSAGE DE LA MÉTHODE DES CHAÎNES PHYSIOLOGIQUES :

Apprentissage du bon fonctionnement du corps humain

Apprentissage des compensations

Apprentissage de l’examen du patient

Apprentissage des techniques de chacune des chaînes

Bilan de fin de traitement

Conclusion sur les buts d’apprentissage

1. Apprentissage du bon fonctionnement du corps humain

Le corps est une organisation génétiquement programmée. Son programme repose sur l’anatomie et la physiologie.

• Les Chaînes Physiologiques représentent des circuits anatomiques qui gèrent lastatique, la dynamique et les compensations.
• Toute la chorégraphie des mouvements est générée par le fonctionnement en chaînes.
• Il y a deux types de chaines : les chaines dynamiques musculaires et les chaînes statiques conjonctives, viscérale, neurovasculaire.
• Il y a deux systèmes d’auto-régulation : la proprioceptivité pour la ré-équilibration et le système nerveux autonome pour l’homéostasie.

Le programme des chaînes assure un bon fonctionnement, une bonne santé.

La relation « contenant- contenu » conditionne également le fonctionnement des chaînes. Le système musculo-squelettique est en relation étroite avec le contenu des cavités : le contenu viscéral et comportemental. Pour que le fonctionnement des chaînes musculaires soit équilibré il ne faut pas qu’il y ait des tensions parasites venant du plan viscéral.

2. Apprentissage des compensations

Toute compensation doit être analysée. Il y a en amont une raison, une logique, une cohérence.

• Étude de la statique et de la dynamique des patients
• Apprentissage du bilan statique
• Apprentissage des tests dynamiques spécifiques pour chacune des chaînes

La statique est le reflet de l’équilibre fonctionnel des chaînes. Toute modification statique est le résultat d’une modification de tension au niveau des chaînes.

3. Apprentissage de l’examen du patient

• Conduite de l’anamnèse en fonction du patient
• Bilan statique
• Bilan dynamique de chacune des chaînes
• Tests de chacune des chaînes
• Report des résultats sur la fiche d’examen des chaînes
• Synthèse entre les motifs de consultations, l’anamnèse et le bilan clinique
• Mise en évidence de signes d’exclusion nécessitant un diagnostic médical

De cette synthèse, de cette logique dépend la stratégie, la personnalisation du traitement.

4. Apprentissage des techniques de chacune des chaînes

La méthode utilise des techniques manuelles de relâchement (pas d’étirement).

Cette pratique s’applique aussi bien aux chaînes musculaires qu’aux chaînes conjonctives, viscérale et neurovasculaire.

Cette pratique s’applique avec le même dénominateur commun (postures de relâchement) au niveau musculo-squelettique, viscéral ou crânien.

Cette pratique s’applique aussi bien sur le bébé, sur le sportif que sur la personne âgée.

On n’utilise pas de postures d’étirements.

5. Bilan de fin de traitement

Lors de la première et de la dernière consultation sont faites des photos de face, de dos et de chaque profil afin d’objectiver les évolutions statiques du patient et en particulier les réaxations générales.

Quelque soit le motif de consultation chaque fois qu’on améliore une fonction, chaque fois qu’on relâche des tensions cela doit se traduire par une meilleure statique et dynamique.

En fin de traitement est fait une évaluation sur les améliorations et les problèmes résiduels.

On aborde avec le patient comment gérer son évolution à l’avenir :
• Poursuite du traitement
• travail personnel, prise en charge du patient
• conseils d’activité ou
• consultation d’un spécialiste

Conclusion sur les buts d’apprentissage

• Améliorer l’observation et l’examen du patient.
• Améliorer l’analyse et la compréhension pour pouvoir mieux traiter.
• Améliorer la pratique manuelle de nos confrères avec des techniques simples,
précises, méthodiques sur les plans musculaire, articulaire, viscéral, crânien.
• Améliorer la qualité de la main et de la palpation.
• Améliorer la compétence, mais aussi la connaissance de nos limites de compétences.
• Faire prendre conscience aux confrères que la qualité et l’ingéniosité de notre travail
doivent nous amener à un statut d’ingénieur en biomécanique humaine. On traite des
dysfonctions on ne traite pas des pathologies.

La méthode Busquet consiste à lever toutes les zones de tensions pouvant siégées dans les différentes chaines et les rééquilibrées les unes par rapport aux autres.

La méthode Busquet des chaînes physiologiques permet au corps de retrouver son équilibre et sa dynamique. Elle traite des dysfonctions afin remettre le patient dans un équilibre fonctionnel nécessaire pour recréer une dynamique de santé. Le corps est un mobile dont l’organisation anatomique repose sur un fonctionnement en chaînes.